Return to site

Chiiiiiiaaaaaa!

une graine pas comme les autres...

· Céréales,Graines,Manger sainement

Non, ce n'est pas du caviar!

Le chia m'a toujours interpellé, sans pour autant osé m'aventurer à l'utiliser dans ma cuisine! Connaissant ses multiples vertus, très prisée des végans, je me suis essayé, avec ces graines, à concevoir une assiette saine, simple et savoureuse!

Cependant, à l'inverse de beaucoup, point de smoothie, de muffins ou de sucré pour le déguster, je le préfère en version salé, chose peu usité.

C'est donc sur les contours d'une recette africaine que je vais vous la faire découvrir et vous allez très rapidement comprendre pourquoi...

Filet de dorade rôtie, sauce chia façon togolaise et semoule de maïs.

La cuisine africaine et moi, sommes tombés en amour depuis fort longtemps, et pas que, puisque mon cher et tendre a ses racines issues de ce beau continent. La gastronomie africaine, méconnue en Occident, est cependant aussi vaste que riche, à l'image de ses ressources naturelles.

"Fufu" et sa sauce "claire"

Ces derniers jours, j'avais donc envie d'un plat typiquement africain! Et pas n'importe lequel!

La sauce que j'ai préparée est directement inspirée d'un plat togolais qui s'appelle le "Fufu" que l'on prononce "foufou". L'originalité de ce plat réside dans la sauce et le "Fufu".

Le "Fufu" est une pâte obtenue à partir de farine de manioc, d'igname pilé ou de purée de bananes plantain. C'est un aliment de base de l'Afrique équatoriale. Là, je le remplace par une semoule de maïs, c'est aussi bon!

Mais revenons à la sauce, car, c'est essentiellement elle, qui donne toute la saveur au plat. En Europe, nous ne connaissons pas de sauces de ce genre-là, mais en Afrique, c'est un incontournable de beaucoup de pays. On l'appelle couramment, sauce "claire" ou sauce "gombo" selon les pays, habituellement préparés à l'aide d'arachides moulues et de gombos écrasés, la texture de cette sauce est quasi inimitable, vu qu'elle est de consistance gluante.

"Gombo" et "Chia", le combo d'enfer!

Mais quel est le rapport entre le gombo et les graines de chia. J'y arrive! La raison pour laquelle je les compare provient du fait qu'il est possible d'obtenir avec ces deux ingrédients une texture quasi identique.

Gombo de Paul Williams - Funkystock/imageBROKER/Corbis

Le gombo est issu d'une espèce de plante tropicale à fleurs originaires d'Afrique, proche de l'hibiscus. Cultivé en Égypte, il y a plusieurs centaines d’années, même des milliers d’années le gombo furent importées en Europe par les Maures espagnols au XIIème siècle. En Amérique, on pense que la plante a été introduite en Louisiane, aux États-Unis, au début du XVIIIe siècle par les colons français. Mais elle aurait été apportée au Brésil quelques décennies auparavant par les esclaves noirs. Le gombo est aujourd’hui répandu dans la plupart des régions tropicales et sous tropicales de la planète.

Les graines de chia sont issues d'une variété de sauge, originaire du Mexique, cultivée depuis l'époque précolombienne par les Amérindiens. Ces graines qui furent une des bases de l'alimentation de plusieurs anciens peuples du Mexique, servirent aussi à des fins médicinales et comme offrandes aux dieux aztèques. Dans l’ancien Empire aztèque, les graines de chia était un aliment de base et elles entraient dans la composition de nombreux plats. L’arrivée des Espagnols au XVe siècle mit abruptement fin à la civilisation aztèque et à la culture du chia.

Maintenant ayant quelque peu résumé l'origine de ces deux ingrédients insolites, cette texture si particulière dont je vous parle est, en fait, une texture gluante, mais que l'on obtient par deux procédés différents.

Pour le gombo, cette consistance aboutie , lorsque je pile et chauffe celui-ci. Il se transforme alors en pâte gluante avec des notes aromatiques entre courgette et aubergine. Pour éviter qu’il ne devienne collant, il vous faudrait, alors, le cuir entier.

Les graines de chia se transforment, elles aussi, en pâte gluante, mais au contact de l'eau. La pâte est moins parfumée que celle du bongo, entre saveurs de terre et goût herbacé, et garde malgré la texture gluante, le côté croquant des graines.

Voilà qui est intéressant! Alors comment passer d'une sauce "gombo" à la sauce chia? C'est très simple!

Sauce "Chia" tiède aux sonorités africaines

Ingrédients:

70 gr de graines de chia

70 gr d'eau

1/2 carotte

1/2 courgette

1/4 oignon

5 feuilles d'épinards frais

3 C à soupe de vin blanc

1 C à soupe de sauce au poisson séché style nước mắm

1 C à café de nététou*

3 C à soupe de gombo en poudre (facultatif)

1/2 C à soupe d'huile d'olive

1 pincée de piment de Cayenne en poudre

sel/poivre

* Nététou: ingrédient majeur de la cuisine africaine, au même titre que le nước mắm en Asie du Sud-Est, il est issu de la transformation des graines des gousses de néré, une légumineuse arbustive très abondante dans l'ouest africain. Son odeur est très forte.

Déroulement:

- Laver et éplucher les légumes.

- Tailler la garniture carotte, courgette et oignon en dés de 5mm.

- Laver puis tailler grossièrement les épinards.

- Peser les graines et ajouter l'eau dans le bol à mixeur.

- Mixer le tout jusqu'à obtenir une pâte gluante assez souple.

- Ajouter les feuilles d'épinards et bien assaisonner.

- Mixer à nouveau, rectifier la texture avec un peu d'eau, si la pâte est trop consistante et réserver.

- Faire suer dans une poêle la garniture, sans coloration.

- Assaisonner et additionner le nététou et le gombo et le piment en poudre.

- Déglacer au vin blanc et faire sauter l'ensemble dans la poêle.

- Ajouter la sauce poisson séché puis la pâte de chia et si besoin 1 C. à soupe d'eau.

- Mélanger à l'aide d'une cuillère en bois.

- Gouter et rectifier l'assaisonnement.

- Servir

Filet de dorade rôtie, sauce chia façon togolaise et semoule de maïs.

Une semoule qui se veut "Fufu"

Je terminerais en vous expliquant que le "Fufu" en soi est assez fade, quelle que soit la manière dont il est préparé. C'est, ce pour quoi j'insiste sur la sauce, mais pour autant je vais vous faire préparer une semoule de maïs qui déchire!

Là, point de crème ou de lait, point de fromage ou de beurre... uniquement de l'huile d'olive pour toute matière grasse, de l'eau et des aromates, suffisent avec une semoule de maïs biologique, pour ressentir toute la saveur naturelle de celle-ci. Ah oui, j'adore sentir en fin de cuisson, les subtiles effluves sucrées du maïs s'échappant de la casserole... penchez vous au-dessus, vous allez être bluffés!

Ingrédients:

1 volume de semoule de maïs fine pour 4 volumes d’eau

1 feuille de laurier + 1 tige de romarin

1 C à café de curcuma rapé

2 C à soupe d'huile d'olive

sel/poivre

Pour une semoule plus fluide, ajouter environ 25 % de liquide.

Pour une semoule plus ferme, diminuer de 25 % le volume d’eau.

Déroulement:

- Mesurer la semoule et l'eau.

- Faire chauffer l'eau dans une casserole.

- Verser épices et herbes aromatiques.

- Porter à ébullition.

- Passer le liquide bouillant au chinois pour filtrer l'ensemble.

- Verser de nouveau le liquide dans la casserole et à frémissement, verser en pluie la semoule en remuant à l'aide d'une cuillère en bois.

- Mélanger énergiquement pour éviter la formation de grumeaux, sans vous brûler par d’éventuelles éclaboussures.

- Remuer jusqu'à complète cuisson de la semoule c'est à dire lorsqu’elle se détache des bords de la casserole et suit le mouvement de la cuillère.

- Garder à côté un peu d’eau bouillante pour rectifier la consistance de la semoule si elle est trop épaisse.

- Terminer en ajoutant l'huile et en rectifiant l'assaisonnement.

- Dresser sur la sauce.

Maintenant, il ne vous reste plus qu'à essayer!

Graines de chia, semoule de maïs safranée,

courgettes rôties au roquefort, betterave et oignon glacés.

Création chia!

Différentes manières existent pour accommoder les graines de chia, ci-dessous, j'ai préparé une autre version où j'ai choisi d'incorporer les graines de chia à un bouillon de légumes tiède, auquel j'ai ajouté, le jus de glaçage des oignons.

La texture obtenue est celle d'une semoule, quasi instantanée au goût végétal. Surtout, l'assaisonnement est indispensable!L'assiette dans sa globalité permet de trouver un bel équilibre de saveur avec des textures intéressantes. Le roquefort, le balsamique et les oignons glacés, rehaussent le tout!

Vous voyez, il y a tant d'option à explorer que l'on peut rapidement démultiplier les recettes! Alors, êtes-vous emballé à l'idée de réinventer votre quotidien avec ces sacrées graines de chia?

Dites-moi, si tout cela vous paraît invraisemblable ou un peu trop compliqué... mais si vous vous prenez au jeu, faites-moi un retour, j'adorerais vous surprendre agréablement! Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi Kaki es-tu?​

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly